Bienvenue sur Fraizy Circus le site de La boite à idées.

Vous retrouverez les articles du blog classés par catégories mais également :
Mes prestations concernant les animations de gouters d'anniversaire, baby shower et enterrements de vie de jeune fille.
Le programme des ateliers créatifs.
Des DIY créatifs.

Bonne visite
Créativement
Caroline

MinaSmoke des toiles pleines de poésie...

Cet après midi je vous fait découvrir un de mes coup de coeur et vous invite à vous plonger dans l'univers  imaginaire de MinaSmoke.
Rencontre avec une jeune artiste talentueuse.

© MinaSmoke

Parlez-nous de vous, votre parcours, votre caractère, vos passions... ? 

Je me présente tout d’abord, Cherifa Wexler alias MinaSmoke, je suis peintre/illustratrice et créatrice depuis 6 ans, j’ai 31 ans et je vis à Rouen.
Je suis issue d’une formation en communication graphique (graphisme/illustration). J’ai travaillé quelques années dans le secteur de la communication visuelle puis de la décoration avant de me consacrer totalement à la peinture et l’illustration. 

© MinaSmoke
Comme la plupart des personnes qui se consacrent à la création artistique, je suis un peu rêveuse, émotive, voir un peu angoissée. Mais je crois que ce qui me définit le plus et qui a toujours décidé mes choix et mes orientations est un grand désir d’indépendance, de liberté, ainsi que l’envie de partager, d’offrir à voir un peu de moi, de mon univers.

Ma première passion est bien entendu mon métier - peindre, créer de mes mains avec tous les outils possibles. Je suis très curieuse et j’aime expérimenter sur de nouveaux supports et tester de nouvelles techniques (couture, photographie etc.). Puis la lecture, l’écriture, la musique, tout ce qui peut nourrir mon imaginaire, me transporter…


Comment l'aventure a démarrée ?

Tout a commencé en 2007, je me posais beaucoup de questions sur mon avenir. Après des mois à envoyer des CV pour trouver un travail en agence de communication, on m’a finalement proposé un poste. Cela m’a paniqué, je me suis sentie prise au piège, je voyais déjà la routine s’installer. C’est là que j’ai senti que je voulais faire quelque chose d’autre de ma vie.
Comme par un fait exprès, en me promenant avec mon mari dans un grand magasin, nous sommes tombés sur le stand d’une galerie d’art qui proposait des toiles pour de la décoration d’intérieur. Mon mari m’a poussé à demander un dossier de candidature. J’ai été recontacté par cette galerie assez rapidement, cela m’a donné confiance. Finalement, malgré quelques refus, j’ai toujours eu le soutien de galeristes qui m’ont aidé à croire que je pouvais vivre de ma passion.

© MinaSmoke

Parlez-nous de vos créations, votre style :
Mes créations sont avant tout féminines. J’aime évoquer une certaine notion d’harmonie, un équilibre entre la femme et la nature. 

Quand à mon style, je dirai qu’il est à mi-chemin entre peinture et illustration ; romantique, un peu nostalgique.


Comment se déroulent les étapes d'une illustration ? Quels matériaux utilisez-vous ?

Je passe beaucoup de temps à faire des recherches, c’est une habitude que j’ai prise lors de mes études. Je créé des planches tendances avec des modèles pour les pauses de mes personnages, de la documentation sur les animaux, les fleurs que je souhaite dessiner.
Puis, l’étape des croquis qui me prend pas mal de temps encore une fois. Je réalise la plupart de mes fonds en digital, ensuite je fais faire un tirage chez un imprimeur spécialisé dans les impressions d’art. Je réalise enfin la colorisation à l’aquarelle et crayons de couleurs sur ce tirage. Il m’arrive ensuite après avoir scanné l’œuvre, de corriger quelques imperfections ou d’ajouter des petits détails à l’ordinateur. C’est une technique qui demande pas mal d’étapes de travail et qui doit sembler un peu laborieuse pour certains, mais qui me convient parfaitement. J’aime ce mélange traditionnel /digitale numérique.


© MinaSmoke
De vos expériences dans le métier d'illustratrice ?

J’ai démarché quelques maisons d’éditions après mon diplôme, mais j’ai très vite abandonné la « voie classique » pour m’autoproduire. Comme je le disais au début de cette interview, j’ai besoin de me sentir libre et répondre à des appels d’offre ; avoir des demandes précises n’est pas vraiment mon fort. J’ai créé ma boutique en ligne -MinaSmoke - pour pouvoir vendre mes créations, que ce soit des originaux, des reproductions ou des produits dérivés. Le seul impératif que je me suis fixée quand j’ai décidé de devenir mon propre patron fut de toujours garder un haut degré d’exigence, de me tenir au courant de ce que si faisait dans la création et l’art pour continuer à progresser.
Quand on travaille seule dans son atelier, sans commandes précises, il est très facile de s’appauvrir que ce soit dans les thématiques ou dans la technique que l’on utilise. J’essaye donc d’être rigoureuse et de me fixer des challenges, de me mettre en difficulté pour continuer à avancer.
J’ai maintenant la chance que l’on vienne me chercher pour mon style, pour éditer des visuels que j’ai déjà réalisé, c’est un luxe dont je suis consciente et qui me motive encore plus à progresser.

© MinaSmoke
Quelles sont vos sources d'inspirations :

La nature, la mode, la photographie, la musique. Je croise souvent lors de mes balades des petites scénettes qui me donnent des idées : une sorte de parfaite combinaison de textures, couleurs, ambiances qui me transporte…

Vos illustrateurs coups de cœur ?

Les illustrateurs avec qui j’ai la chance de pouvoir échanger : Driian, Sabbio, Kmye Chan, Rozenn Illiano…

Et ceux que je ne connais pas personnellement : Annie Stegg, Tom Bagshaw, Elisabetta Trevisan, Amy Sol…


Vos créateurs coups de cœur ?

La liste est longue, ce sont des créatrices que je croise souvent sur les marchés auquel je participe : Elufée, Les Patanchonneries de la Patanchonnière, Céline Voisin…
Et celles que j’ai découvertes par internet : Karolin Felix, The Black Apple, Kikosattic…

© MinaSmoke
Vos rêves de fillette ?

Je m’imaginais professeur d’arts plastiques en Russie… Je me suis finalement approchée de ce but mais la réalité est plus passionnante !

Avec qui rêveriez-vous de collaborer ?

Des artisans - bijoutier, ferronnier ou ébéniste. J’aimerais beaucoup créer de grandes pièces qui mélangeraient plusieurs savoir-faires.

© MinaSmoke
Si vous aviez la possibilité d'illustrer un livre vous voudriez que ce soit quoi ?

Je travaille à la réécriture d’un conte depuis quelques mois, j’espère avoir le temps de l’illustrer fin 2013 et comme je m’autoproduis, tout est possible à partir du moment où je me mets au travail.

Définissez votre univers en 5 mots…

Féminin entre rêverie et contemplation.

Comment vous projetez vous dans 10 ans ?

J’espère continuer sur ma voie, me surprendre…

Décrivez nous votre atelier de travail :

Je partage mon atelier avec mon mari qui est musicien et ingénieur- mixeur dans le milieu de la pub et de la musique. C’est un atelier bi-goût : mon côté rempli de babioles qui m’inspirent : de petits flacons en verre, de papier en désordre (organisé). L’autre côté : très technologique et plus masculine, avec des synthétiseurs, piano et autres claviers en tout genre pour mon mari. C’est un endroit qui nous ressemble, dans lequel nous aimons nous retrouver.

© MinaSmoke
Quelle est votre première création ? 

Impossible de me rappeler précisément ce qui a été ma première création. Mais je me souviens bien de celle qui a beaucoup influencé le style que j’ai développé au fil du temps : L’automne.

© MinaSmoke
Quelle est la création dont vous êtes la plus fière ?

Je suis assez fière d’une œuvre que j’ai réalisé pour ma première exposition en Russie : « Le Guide ». Une œuvre qui parle de moi, de mon parcours.
Sinon, j’aime travailler sur mes lockets Cabinet de Curiosités qui représentent assez bien l’univers que je cherche à créer.

Vos futurs projets ?

J’ai déjà un planning très chargé pour 2013 !
Une collaboration avec une créatrice de talent, et une autre plus artistique. Plusieurs nouveautés avec mon éditeur - Santoro London - qui sortiront courant Mars.
Un grand projet avec la marque Posca qui devrait aboutir également en Mars et devrait m’occuper un peu toute l’année.
Et surtout, une exposition solo en Russie en Avril « Le Royaume de la nature : L’Eveil »
Enfin, un peu tout le temps, de nouvelles collections de papeterie, boîtes et bijoux sur ma boutique en ligne - www.minasmoke.com.

Le mot de la fin ?
Une phrase qui me motive toujours à avancer : « Vivre son rêve plutôt que de rêver sa vie ».

2 commentaires:

Marie-Pierre Emorine - Illustratrice Jeunesse a dit…

quel beau parcours chérifa… à chaque fois que je te lis, mon admiration est encore plus grande… BRAVO

Anonyme a dit…

Elle a un talent énorme, est très humble. Ses créations obtiennent l'effet escompté : faire rêver ! Continuez de nous faire rêver, Cherifa !